Votre voyage sur mesure   

       
  Choisissez un pays sur la carte
Ou par le menu

  Construisez votre voyage
sur mesure
  Validez votre sélection
et obtenez un devis
 


Bienvenue en Chine

Les plus beaux sites








Besoin de conseils ?



Sichuan, Chengdu

Chengdu, capitale historique du royaume de Shu du Sichuan méridional, recèle des trésors cachés. Connue mondialement pour abriter, à une centaine de kilomètres de la ville, le plus grand centre de préservation des pandas au monde à Bifengxia, la "ville des hibiscus" respire une douceur de vivre qu'il est bon de goûter en y séjournant quelques jours. Paresser dans les petites maisons de thé, jouer au mahjong avec les retraités facétieux, découvrir l'ingénieux système d'irrigation de Dujiangyan datant de plus de 2000 ans ou visiter l'étrange musée de Sanxingjui permettent de percevoir le charme de cette cité à l'âme tranquille.

Sichuan, Chengdu

Chengdu, capitale historique du royaume de Shu du Sichuan méridional, recèle des trésors cachés. Connue mondialement pour abriter, à une centaine de kilomètres de la ville, le plus grand centre de préservation des pandas au monde à Bifengxia, la "ville des hibiscus" respire une douceur de vivre qu'il est bon de goûter en y séjournant quelques jours. Paresser dans les petites maisons de thé, jouer au mahjong avec les retraités facétieux, découvrir l'ingénieux système d'irrigation de Dujiangyan datant de plus de 2000 ans ou visiter l'étrange musée de Sanxingjui permettent de percevoir le charme de cette cité à l'âme tranquille.

   
Les itinéraires correspondant à ce site :

 
Sichuan, Emei (Mont)

Célèbre pour être l'un des quatre monts sacrés du bouddhisme en Chine, le mont Emei est l'emblème de la province du Sichuan du sud. Son sommet culmine à plus de 3000m. Avec sa géographie très particulière, un versant offrant une falaise plongeant à pic vers la plaine du Sichuan et l'autre s'échelonnant en pentes plus douces dans un paysage touffu de bosquets de bambous, de pics et de vallées noyées dans la brume, le mont Emei possède une atmosphère unique. En de rares périodes de l'année, l'on peut y apercevoir la mythique "lumière du Bouddha", qui viendrait baigner de son aura le pèlerin assidu.

Sichuan, Emei (Mont)

Célèbre pour être l'un des quatre monts sacrés du bouddhisme en Chine, le mont Emei est l'emblème de la province du Sichuan du sud. Son sommet culmine à plus de 3000m. Avec sa géographie très particulière, un versant offrant une falaise plongeant à pic vers la plaine du Sichuan et l'autre s'échelonnant en pentes plus douces dans un paysage touffu de bosquets de bambous, de pics et de vallées noyées dans la brume, le mont Emei possède une atmosphère unique. En de rares périodes de l'année, l'on peut y apercevoir la mythique "lumière du Bouddha", qui viendrait baigner de son aura le pèlerin assidu.

   
Les itinéraires correspondant à ce site :

 
Sichuan, Jiuzhaigou

La vallée de Jiuzhaigou, située dans le district autonome tibétain et qiang d'Aba de la province du Sichuan, est l'une des merveilles naturelles les plus admirées de Chine. Le parc s'étend sur plus de 720 km2, constituant avec ses forêts primaires, ses lacs aux eaux turquoise et ses torrents de montagne une zone de biodiversité unique au monde. Site aménagé avec navettes et plateformes d'observation pour accueillir de nombreux touristes en respectant la nature environnante, il est pourtant aisé, si l'on souhaite consacrer un peu de temps à sa découverte, de s'échapper des sentiers battus et de parcourir à pied des chemins déserts, bordés d'un paysage d'une beauté féérique.

Sichuan, Jiuzhaigou

La vallée de Jiuzhaigou, située dans le district autonome tibétain et qiang d'Aba de la province du Sichuan, est l'une des merveilles naturelles les plus admirées de Chine. Le parc s'étend sur plus de 720 km2, constituant avec ses forêts primaires, ses lacs aux eaux turquoise et ses torrents de montagne une zone de biodiversité unique au monde. Site aménagé avec navettes et plateformes d'observation pour accueillir de nombreux touristes en respectant la nature environnante, il est pourtant aisé, si l'on souhaite consacrer un peu de temps à sa découverte, de s'échapper des sentiers battus et de parcourir à pied des chemins déserts, bordés d'un paysage d'une beauté féérique.

   
Les itinéraires correspondant à ce site :

 
Sichuan, Leshan

Leshan, bourgade du sud Sichuan, abrite l'une des merveilles de la statuaire bouddhique chinoise, un Grand Bouddha de 71m taillé dans le roc, dans une région qui fut l'une des premières à épouser la foi bouddhique venue d'Inde, au Ier siècle de notre ère. Entamée à l'époque de la dynastie Tang au VIIIe siècle par un moine souhaitant protéger les marins des remous des confluents des rivières Min, Dadu et Qingyi bordant le site, la construction du Grand Bouddha fut interrompue puis reprise plus tardivement. Aujourd'hui, le site fait converger pèlerins et touristes venus de Chine et du monde entier.

Sichuan, Leshan

Leshan, bourgade du sud Sichuan, abrite l'une des merveilles de la statuaire bouddhique chinoise, un Grand Bouddha de 71m taillé dans le roc, dans une région qui fut l'une des premières à épouser la foi bouddhique venue d'Inde, au Ier siècle de notre ère. Entamée à l'époque de la dynastie Tang au VIIIe siècle par un moine souhaitant protéger les marins des remous des confluents des rivières Min, Dadu et Qingyi bordant le site, la construction du Grand Bouddha fut interrompue puis reprise plus tardivement. Aujourd'hui, le site fait converger pèlerins et touristes venus de Chine et du monde entier.

   
Les itinéraires correspondant à ce site :

 
Tibet, Ganden (monastère)

Situé sur le mont Wangbur, le monastère de Ganden, ou le « futur paradis du Bouddha », est un ensemble de 500 bâtiments datant du XVème siècle. Aujourd’hui occupé par environ 300 moines, ce sanctuaire du bouddhisme abrite le mausolée de Tsongkhapa, fondateur de l’école monastique la plus puissante du Tibet, ainsi que de nombreuses reliques et vestiges culturels très bien conservés.

Tibet, Ganden (monastère)

Situé sur le mont Wangbur, le monastère de Ganden, ou le « futur paradis du Bouddha », est un ensemble de 500 bâtiments datant du XVème siècle. Aujourd’hui occupé par environ 300 moines, ce sanctuaire du bouddhisme abrite le mausolée de Tsongkhapa, fondateur de l’école monastique la plus puissante du Tibet, ainsi que de nombreuses reliques et vestiges culturels très bien conservés.

   
Les itinéraires correspondant à ce site :

Sur la route des monastères tibétains

Escapade au Tibet sur la route des monastères bouddhistes, à la découverte à pied de cette région reculée : ses grands espaces aux hauts plateaux, les monastères perchés sur les collines, la lumière jouant sur les temples, la beauté des montagnes... Depuis la magnifique ville de Lhassa, jusqu'à l'antique monastère de Samyé, ces randonnées vous emmènent à travers hauts plateaux, vallées, monastères, villages et camps nomades, afin de découvrir ce peuple des montagnes, son héritage culturel et historique.

 

Sur la route des monastères tibétains

 

 
     

 
Tibet, Gyantsé

Située à une centaine de kilomètres de Shigatsé, Gyantsé est une petite ville à l’âme tibétaine authentique, autrefois considérée comme l’une des plus grandes villes commerçantes du Tibet. La ville a conservé ses anciennes ruelles et sa forteresse, ainsi qu’un mode de vie rural, qui vous plongera agréablement dans la vie quotidienne tibétaine.

Tibet, Gyantsé

Située à une centaine de kilomètres de Shigatsé, Gyantsé est une petite ville à l’âme tibétaine authentique, autrefois considérée comme l’une des plus grandes villes commerçantes du Tibet. La ville a conservé ses anciennes ruelles et sa forteresse, ainsi qu’un mode de vie rural, qui vous plongera agréablement dans la vie quotidienne tibétaine.

   
Les itinéraires correspondant à ce site :

Tibet, le mont Kailash

Pèlerinage au départ de la ville de Lhassa vers le mont Kailash, « précieux joyau des neiges », centre de l’univers, et site le plus sacré du Tibet, cher au cœur du peuple tibétain. À travers les hauts plateaux himalayens et les steppes désertiques, parcourez les terres de l’ancien royaume de Guge, à la rencontre des quatre grandes religions asiatiques : bouddhisme, hindouisme, jaïnisme et bön.

 

Tibet, le mont Kailash

 

 
     

 
Tibet, Kailash (mont)

Le mont Kailash, ou « précieux joyau des neiges », est le site le plus sacré du Tibet. Surplombant magnifiquement un paysage de plateaux à 6 714 mètres d’altitude, il fait partie de la chaîne des Himalayas et est considéré comme le centre de l’univers bouddhiste. C’est un haut lieu de pèlerinage pour quatre grandes religions : bouddhisme, hindouisme, jaïnisme et bön. L’ascension du mont est interdite, mais il est possible d’en faire le tour en empruntant la kora, le sentier qui entoure la montagne.

Tibet, Kailash (mont)

Le mont Kailash, ou « précieux joyau des neiges », est le site le plus sacré du Tibet. Surplombant magnifiquement un paysage de plateaux à 6 714 mètres d’altitude, il fait partie de la chaîne des Himalayas et est considéré comme le centre de l’univers bouddhiste. C’est un haut lieu de pèlerinage pour quatre grandes religions : bouddhisme, hindouisme, jaïnisme et bön. L’ascension du mont est interdite, mais il est possible d’en faire le tour en empruntant la kora, le sentier qui entoure la montagne.

   
Les itinéraires correspondant à ce site :

Tibet, le mont Kailash

Pèlerinage au départ de la ville de Lhassa vers le mont Kailash, « précieux joyau des neiges », centre de l’univers, et site le plus sacré du Tibet, cher au cœur du peuple tibétain. À travers les hauts plateaux himalayens et les steppes désertiques, parcourez les terres de l’ancien royaume de Guge, à la rencontre des quatre grandes religions asiatiques : bouddhisme, hindouisme, jaïnisme et bön.

 

Tibet, le mont Kailash

 

 
     

 
Tibet, Lhassa

Capitale de l’ancien royaume tibétain, et aujourd’hui capitale de la région autonome du Tibet, Lhassa est le cœur spirituel de la culture tibétaine, et un haut lieu du bouddhisme. La ville, perchée à 3 650 mètres d’altitude, regorge de merveilles architecturales et de lieux sacrés, attirant ainsi de nombreux pèlerins.

Tibet, Lhassa

Capitale de l’ancien royaume tibétain, et aujourd’hui capitale de la région autonome du Tibet, Lhassa est le cœur spirituel de la culture tibétaine, et un haut lieu du bouddhisme. La ville, perchée à 3 650 mètres d’altitude, regorge de merveilles architecturales et de lieux sacrés, attirant ainsi de nombreux pèlerins.

   
Les itinéraires correspondant à ce site :

Sur la route des monastères tibétains

Escapade au Tibet sur la route des monastères bouddhistes, à la découverte à pied de cette région reculée : ses grands espaces aux hauts plateaux, les monastères perchés sur les collines, la lumière jouant sur les temples, la beauté des montagnes... Depuis la magnifique ville de Lhassa, jusqu'à l'antique monastère de Samyé, ces randonnées vous emmènent à travers hauts plateaux, vallées, monastères, villages et camps nomades, afin de découvrir ce peuple des montagnes, son héritage culturel et historique.

 

Sur la route des monastères tibétains

 

 
     

Tibet, le mont Kailash

Pèlerinage au départ de la ville de Lhassa vers le mont Kailash, « précieux joyau des neiges », centre de l’univers, et site le plus sacré du Tibet, cher au cœur du peuple tibétain. À travers les hauts plateaux himalayens et les steppes désertiques, parcourez les terres de l’ancien royaume de Guge, à la rencontre des quatre grandes religions asiatiques : bouddhisme, hindouisme, jaïnisme et bön.

 

Tibet, le mont Kailash

 

 
     

 
Tibet, Samyé (monastère)

Le monastère de Samyé, plus vieux monastère du Tibet, constitue le berceau du bouddhisme tibétain. Construits en l’an 779 par le roi Trisong Détsen, dans une vallée située à 3 600 mètres d’altitude, les édifices de ce monastère présentent des influences architecturales chinoises, indiennes et tibétaines. C’est un site culturel très important, dont les paysages de dunes de sable subliment la beauté du lieu.

Tibet, Samyé (monastère)

Le monastère de Samyé, plus vieux monastère du Tibet, constitue le berceau du bouddhisme tibétain. Construits en l’an 779 par le roi Trisong Détsen, dans une vallée située à 3 600 mètres d’altitude, les édifices de ce monastère présentent des influences architecturales chinoises, indiennes et tibétaines. C’est un site culturel très important, dont les paysages de dunes de sable subliment la beauté du lieu.

   
Les itinéraires correspondant à ce site :

Sur la route des monastères tibétains

Escapade au Tibet sur la route des monastères bouddhistes, à la découverte à pied de cette région reculée : ses grands espaces aux hauts plateaux, les monastères perchés sur les collines, la lumière jouant sur les temples, la beauté des montagnes... Depuis la magnifique ville de Lhassa, jusqu'à l'antique monastère de Samyé, ces randonnées vous emmènent à travers hauts plateaux, vallées, monastères, villages et camps nomades, afin de découvrir ce peuple des montagnes, son héritage culturel et historique.

 

Sur la route des monastères tibétains

 

 
     

 
Tibet, Shigatsé

Deuxième ville du Tibet, Shigatsé, ou « terre fertile » en tibétain, est située dans une vallée verdoyante à 3 800 mètres d’altitude. La ville regorge de trésors culturels, de monastères et de sites sacrés. En effet, l’histoire de Shigatsé est fortement marquée par le bouddhisme : ancienne ville sainte, le premier Dalaï-lama y ordonna, au milieu de XVème siècle, la construction du monastère Tashilhunpo abritant une immense statue dorée de Maitreya, le Bouddha du futur.

 

Tibet, Shigatsé

Deuxième ville du Tibet, Shigatsé, ou « terre fertile » en tibétain, est située dans une vallée verdoyante à 3 800 mètres d’altitude. La ville regorge de trésors culturels, de monastères et de sites sacrés. En effet, l’histoire de Shigatsé est fortement marquée par le bouddhisme : ancienne ville sainte, le premier Dalaï-lama y ordonna, au milieu de XVème siècle, la construction du monastère Tashilhunpo abritant une immense statue dorée de Maitreya, le Bouddha du futur.

 

   
Les itinéraires correspondant à ce site :

Tibet, le mont Kailash

Pèlerinage au départ de la ville de Lhassa vers le mont Kailash, « précieux joyau des neiges », centre de l’univers, et site le plus sacré du Tibet, cher au cœur du peuple tibétain. À travers les hauts plateaux himalayens et les steppes désertiques, parcourez les terres de l’ancien royaume de Guge, à la rencontre des quatre grandes religions asiatiques : bouddhisme, hindouisme, jaïnisme et bön.

 

Tibet, le mont Kailash

 

 
     

 

  Page  1  2  3  4  5  6  7